Le Spécialiste du Chauffe-Piscine Thermopompe 

Depuis 2008, Chauffe Piscine Frédéric Bédard à installé plus de 500 thermopompes de piscine et doit son succès à la mission que je me suis donnée, c'est à dire:

 

"Offrir un service complet, honnête et rapide à tous mes clients actuels et futurs. Autant lors de l'achat que lors d'une éventuelle réparation de leur thermopompe de piscine."

 

Étant avant tout technicien, je fais l'installation complète ainsi que l'entretien ou réparation au besoin des produits que j'offre ce que ne peuvent offrir les détaillants de piscine. Vous ne paierez pas plus cher qu'en magasin et vous aurez l'assurance d'être bien servi!

Spécialisé en produits perrformants et écoénergétiques, vous ne trouverez pas de modèles chinois ou "jetables" après quelques années fautes de pièces. Seulement des produits de haute qualité et certifiés!

Nouveautés 2014

Thermo Piscine

Après plus de 20 ans de service professionel, Guy et Suzanne Robichaud de Thermo Piscine Granby ont décidé de prendre une retraite bien mérité et ont choisi "Chauffe Piscine Frédéric Bédard" pour prendre la relève auprès de leur précieuse clientèle. 

Je les remercie de leur confiance et ferait de mon mieux pour poursuivre l'excellence de leur travail.

Hayward

En plus de compagnies Nirvana Chauffe Piscine et Rheem, je joins cette année la compagnie Hayward en tant que Technicien Gold certifié Hayward. Vous pourrez donc me contacter pour l'entretien ou des pièces pour votre thermopompe Hayward

 

Thermeau

Un nouveau joueur important dans l'industrie du chauffe piscine résidentiel fait son apparition cette année sur le marché québécois.

Fondé par les propriétaires originaux de Summit (acheté par Hayward en 2008), ils offrent un excellent produit et "Chauffe Piscine Frédéric Bédard" est heureux d'offrir parmi sa ligne de produits la ligne Signature de Thermeau.

Bref historique de la thermopompe de piscine

Apparue vers la fin des années 80, la thermopompe de piscine jouit d'une popularité sans cesse grandissante. Autrefois installée principalement sur des piscines creusées, elle fait désormais partie du quotidien de bon nombre de propriétaires de piscines hors terre qui apprécient son efficacité associé au faible coût d'opération de celle-ci.  

Plusieurs améliorations ont également été apportées à la thermopompe de piscine au cours de ces années. Elles sont désormais beaucoup plus silencieuses qu'auparavant et certains manufacturiers ont investi beaucoup en recherche et développement afin d'accroitre l'efficacité énergétique (alors que d'autres se contentent toujours d'offrir le prix d'achat le plus bas possible). 

Au cours des 90, les modèles de 100 000 BTU étaient inexistants ce qui a eu pour effet de nuire un peu à la réputation des thermopompes de piscine car certains propriétaires de grande piscine se plaignaient du manque de puissance et de la difficulté à garder une bonne température en tout temps. Ce problème est maintenant chose du passé avec un vaste choix de modèles et puissances.

2010 fut une année de changements majeurs pour les fabricants de thermopompes de piscine. En effet, ceux-ci ont du se conformer à la nouvelle réglementation en vigueur et ainsi abandonner le réfrigérant R-22 (jugé trop nocif pour la couche d'ozone) et se tourner vers d'autres plus respectueux de l'environnement, notamment le R-410A.

En plus de sa très grande facilité d'utilisation, la thermopompe demeure, et de loin, le moyen le plus économique de maintenir l'eau d'une piscine au degré voulu tout au long de la saison. À titre d'exemple, il est tout à fait possible chauffer une piscine de 24 pieds pour moins de $300 par saison avec une thermopompe haute efficacité.  Son coût d'acquisition n'a jamais été aussi bas avec des modèles 50 000 BTU à partir de $1695.

Je vous invite à consulter les différents critères d'achats afin de faire un choix éclairé, les différents produits offerts et même commander votre nouvelle thermopompe. 

Pour toutes informations supplémentaires, n'hésitez pas à me contacter et il me fera plaisir de répondre à vos questions. 

Frédéric Bédard